nb (3)Tout commence en 1683. Le roi Jean III Sobieski de Pologne envoie la cavalerie pour repousser l’invasion turque aux portes de Vienne. Pour remercier le roi d’avoir ainsi sauvé l’Autriche, un boulanger décide de lui rendre hommage en créant un pain rond avec un trou au milieu, de la forme d’un étrier, le roi passant pour un excellent cavalier. Or, en autrichien, le mot « étrier » se prononce « beugel ». Un nouveau pain était né. Au début du XXe siècle, les immigrants juifs d’Europe de l’Est (notamment les russes) qui rejoignent l’Amérique apportent le Bagel dans leurs valises. Le petit pain apparaît d’abord à New-York, puis à Chicago. Il se répand rapidement sur le continent et est définitivement adopté par la population américaine qui en fait son pain préféré. On le trouve à tous les coins de rue, vendu nature, aromatisé aux graines de sésame ou de pavot, garni d’oignons frits…

 

 

Bagel sandwitchAussi savoureux que pratique, il se décline à l’infini : crème et saumon fumé, salade et chorizo, poulet et tomates… Le boulanger autrichien serait étonné de savoir que sa création est devenue l’emblème de tout un continent. Quoiqu’un restaurateur californien reste convaincu que la forme arrondie du bagel a été calquée sur celle d’un ovni, du temps où les extraterrestres contribuaient à la construction des pyramides… Mais c’est une autre histoire !